試験向けまとめ【ECONOMIE GENERALE】CHAPITRE①その1

この記事は約8分で読めます。

参考資料をまとめました。ダイヤ

フラ語ですが、大学ノートとして使っていますのでご了承くださいね。

内容は、19世紀に始まった資本主義経済の世界化と保護貿易の歴史についてです。ダイヤ

CHAPITRE1
【De la spécialisation à l’intégration】

Depuis le 19ème siècle, la mondialisation du capitalisme a pris la forme de la spécialisation puis de la multinationalisation et enfin de l’intégration.
Le capitalisme est allé à chercher ce qui ne se produisait pas ici.
La tendance à la mondialisation est essentielle au capitalisme mais aux formes différents ;
d’abord de la spécialisation, ensuite de la multinationalisation, enfin de l’intégration.

§1 L’époque de la spécialisation ( 1860-1913 )


Le coût des transports internationaux reste assez élevé pour que la concurrence entre pays soit limitées à quelque produits.
Parce que les droits de douane réduisent la concurrence et qu’ils élèvent les prix en réduisant le pouvoir d’achat.

En Angleterre, la polémique sur les taxes pèse sur le blé importé des Etats-Unis afin qu’il ne concurrence
pas le blé anglais au prix de revient nettement plus élevé.
Le Royaume- Uni a réalisé le libre-échange par l’abolition des Corn Law et la disparition des taxes à l’importation du blé en 1846.

■ La concurrence s’intensifie

Avec la baisse des coûts de transport et celle des droits de douane, la concurrence entre pays s’intensifie au 19è siècle.
Selon Ricardo ( Théorie de l’avantage comparatif ), la concurrence mais aussi la spécialisation :
chaque pays a intérêt à se spécialiser dans les productions pour lesquelles il présente d’avantage relatif.

Ricardo est optimiste : chacun dispose d’au moins un atout relatif pour se spécialiser dans un domaine où il n’est pas forcément le meilleur.
Pourquoi les droits de douane sont dangereux par Ricardo ;
en empéchant cette spécialisation internationale, ils obligent chaque pays à produire de tout au lieu de se spécialiser sur les productions où il dispose d’un

avantage relatif.

En 1875, les taxes à l’importation sur les produits manufacturés augmentent de en Allemagne,et en France,
mais seul le Royaume-Uni a joué le libre-échange grâce à son avance technologique qu’il y avait intérêt.
Mais le schéma ricardien s’est appliqué à la fois l’expansion et la nature du commerce international.
Expansion ; la part du commerce extérieur passe de 9% du PIB à 18%, dans les années 1850 à 80.
Nature ; selon Ricardo, les exportations de chaque pays se concentre sur un ensemble limité de produit.

■ Les hommes circulent comme les capitaux

Toutefois, Ricardo n’avait pas prévu les importants mouvements de facteurs de production ;
le mouvement des hommes ;
d’abord entre 1880 et 1915, l’émigration européenne destinée à des pays neufs,
un tiers des Irlandais a quitté leur île, les pays scandinaves et Angleterre a conu aussi une émigration massive.

c’est surtôut le mouvement des capitaux qui frappe;
l’épargne francaise placée à l’étranger en 1913 représentait à 20% du PIB de l’époque.
L’or ne reste pas assez dans le pays lui-même.
Les placements à long terme perturbent le marché des capitaux et alimentent les mouvements spéculatifs et les fluctuations de taux de change.

■Le protectionnisme n’empéche pas la croissance


Le logique de Ricardo s’appuyait sur l’hypothèse d’une absebce de circulation des facteurs de production ;
le travail et le capital devenait mobile.

Les économistes de 20è siècle, 

Eli Heckscher et Bertil Ohlin puis Paul Samuelson ( H.O.S )ne prenaient pas cette mobilité.
Les 2 guères mondiales et la grande crise avait mis fin à ces grands mouvement d’hommes et de capitaux et remis en cause la réduction du protectionnisme.
Toutefois le libre-échange restait la solution meilleur pour la plus forte croissance.

La relation entre ouverture commerciale et la croissance économique était peu important ;
mondialisation ( de 1860 à 1913 ) par ouverture croissante, puis par un protectionnisme,
les politiques protectionnistes n’ont pas empéché la croissance économique et à la fois l’augmentation du taux d’ouverture au dernier siècle.

La croissance économique ne paraît pas liée au degré d’ouverture.
Et les pays les plus libre-échangistes ne sont pas ceux qui ont connu la plus forte croissance économique dans cette période.

■補足

デヴィッド・リカード

David Ricardo、1772年4月19日 – 1823年9月11日)は自由貿易を擁護する理論を唱えたイギリスの経済学者。各国が比較優位に立つ産品を重点的に輸出する事で経済厚生は高まる、とする「比較生産費説」を主張した。労働価値説の立場に立った。経済学を体系化することに貢献し、古典派経済学の経済学者の中で最も影響力のあった一人であり、経済学のなかではアダム・スミスと並んで評される。彼は実業家としても成功し、多くの財を築いた。

■参照

Avantage comparatif http://fr.wikipedia.org/wiki/Avantage_comparatif

Modèle Heckscher-Ohlin-Samuelson http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_Heckscher-Ohlin-Samuelson

コメント

タイトルとURLをコピーしました